Marie Blanc est née en septembre 1969 ; elle a obtenu le TITRE DE RECONNAISSANCE DE LA NATION pour son engagement en tant que casque bleu en YOUGOSLAVIE en 1998.
  
Elle souhaite percevoir sa rente dès 55 ans. Elle bénéficie d'une participation gratuite de l'Etat de 25 %.
Pour obtenir au 01/10/2024, date de liquidation de sa retraite, une rente annuelle minimale(1) de 1.733 €, elle devra verser 5.411 € par an pendant 13 ans, à capital réservé viagèrement.

Sa tranche marginale d'imposition étant actuellement de 30 %, elle réalisera une économie annuelle d'impôt de 1.323 €.
Le rendement minimal net(2) de son placement s'élève à 4,50 %.
 

Marc Vincent est né en juillet 1962. Il obtient sa carte du combattant en tant que militaire de carrière ; il était présent au LIBAN en 1998.
  
Il devra cotiser jusqu'à 59 ans.
Il bénéficie d'une participation gratuite de l'Etat de 25 %.
Pour obtenir au 01/10/2021, date de liquidation de sa retraite mutualiste, une rente annuelle minimale(1) de 1.733 €, il devra verser 5.533 € par an pendant 10 ans, à capital réservé viagèrement.

Sa tranche marginale d'imposition étant actuellement de 41 %, il réalisera une économie annuelle d'impôt de 2.269 €.
Le rendement minimal net(2) de son placement s'élève à 5,60 %.

Robert Cohen a obtenu la carte du combattant ; il était au MAROC en 1961, mais son unité a été envoyée en renfort en ALGERIE. Il n'a d’ailleurs fait les démarches nécessaires que récemment.
  
Né en août 1946, il percevra sa retraite mutualiste à partir du 01/10/2015.
Il bénéficie d'une participation gratuite de l'Etat de 25 %. Ayant choisi de cotiser à capital réservé viagèrement, il effectuera 4 versements annuels de 12.966 € pour se constituer une rente annuelle minimale(1) de 1.733 €.

Imposé à hauteur de 41 %, il réalisera une économie d’impôt annuelle de 5.316 €.
Le rendement minimal net(2) de son placement s'élève à 7,10 %.

(1) : Le montant indiqué ne tient pas compte des revalorisations légales, ni des participations aux excédents.
(2) : Seuls sont inclus dans ce rendement les cotisations versées, les économies d'impôt réalisées et la rente majorée, hors revalorisation et participation aux excédents qui viendront augmenter encore ce rendement.

Le rendement s'entend net, car la rente ne supporte ni impôts, ni prélèvements sociaux.